Reconnaissance diocésaine de l’Évêque d’Amos

Le Studium St-Joseph bénéficie d’une reconnaissance ecclésiale de l’évêque diocésain d’Amos dans l’exercice de son enseignement. De par son ministère d’enseignement (munus docendi), tout évêque est docteur (CDC 1983 can. 753) et peut, en raison de besoins pastoraux, soutenir et approuver des initiatives qui viseront à la formation chrétienne et catéchétique du peuple de Dieu. Vous trouverez ici la lettre d’approbation de Mgr Gilles Lemay, Évêque titulaire du diocèse d’Amos.

 

Une formation adaptée

Il s’ensuit que la formation donnée au Studium St-Joseph s’exerce dans la mesure de son mandat et elle n’a pas la prétention d’imposer à aucun évêque ou institution universitaire la reconnaissance de ses acquis.Elle ne prétend pas non plus entrer en concurrence avec les Séminaires et les autres instituts de formations théologiques. Nos cours seront basés sur l’équivalence d’heures travaillées en correspondance des crédit de cours des autres institutions. Les cours seront évalués et notés (à l’exception des étudiants libres) selon les normes habituelles des institutions universitaires en Amérique. Cette méthode vise à faciliter toute institution qui voudrait reconnaître les acquis d’étudiants de notre Studium.

 

Des professeurs compétents et un enseignement en conformité avec le Magistère de l’Église

Tous les professeurs du Studium ont une maîtrise, une licence ou un doctorat dans le domaine qu’ils enseignent et ont le devoir de suivre la Ratio fundamentalis institutionis sacerdotalis (Congrégation pour l’éducation catholique, 19 mars 1985) en ce qui concerne la formation des prêtres. Chaque enseignant s’engage à enseigner la Foi catholique en fidélité avec le Magistère de l’Église. Comme chacun des cours est enregistré sur vidéo, il est facile d’en assurer le suivi et la qualité.

 

Une formation adaptée et flexible

Nous proposons une démarche qui intègre à la formation théologique l’esprit de prière et la dimension semi-monastique qui caractérise les deux communautés qui portent ce projet. Le fait, que les cours soient enregistrés et à distances, ouvre de nouvelles possibilités pour des étudiants qui ne peuvent suivre les cours aux heures habituelles de formation. La formation permanente devient possible pour les autres qui aimeraient prolonger ou se replonger dans les études.